LA PYRALE DU BUIS EST DE RETOUR

Article Médialot           La pyrale du buis est de retour…

 Alors que la population est confinée pour lutter contre le Coronavirus, une attaque d’un tout autre type se déploie dans le Lot et en France. Les chenilles de pyrales font tranquillement leur réapparition sur les buis alors que ces derniers luttent depuis plus d’un an pour reverdir. En 2019, la pyrale semblait avoir donné un peu de répit aux buis. Par contre un hiver doux, un printemps précoce auront été propices au développement de la pyrale qui a déjà commencé à « bouloter goulument» les jeunes pousses. Aux dires des spécialistes, 2020 risque de subir une grosse pression de la pyrale du buis. Depuis plus d’une semaine, elles ont déjà pris possession des buis installant confortablement leurs cocons. En regardant de très près les buis on peut distinguer, des micros œufs sur le revers des feuilles, certaines sont marquées par des tâches foliaires ou des débuts de nécrose, à d’autres endroits les toiles, les soies bien développées cachent des chenilles ayant déjà une belle taille jusqu’à 2 cm. L’invasion est bien là ! 

Quelques rappels pour combattre au mieux la pyrale du buis

Pour commencer les traitements dès l’émergence des premières chenilles il est préconisé d’utiliser le Bacille de Thurynge. Ce traitement pulvérisé doit avoir lieu de préférence par temps sec avec un créneau de 2 à 3 jours de beau temps consécutifs car le produit est détruit par la pluie et il faut que les chenilles en avalent pour mourir. Un mois plus tard, suivant la présence des chenilles, un nouveau traitement peut s’avérer nécessaire. Il n’est pas rare d’avoir 2 à 4 générations de pyrales par an. La surveillance est donc toujours de mise si on souhaite venir à bout de ce nuisible. L’utilisation du Bacille de Thurynge est efficace mais pas suffisant s’il n’est pas couplé avec l’utilisation à mi parcours des phéromones pour piéger les papillons.  « Les chenilles hivernantes reportent activement entre le 1er et le 15 mars (période approximative suivant les conditions météorologiques) pour se nourrir jusqu’au 20 avril environ. Il faut alors appliquer des traitements insecticides biologiques adaptés à la chenille pendant cette période. En éliminant le maximum de ces hivernantes, il y aura peu de papillons dans les buis au mois de juin donc moins de pontes et peu de dégâts en juillet-août. Mais comme celles-ci se réveillent de manière espacée au printemps prévoyez deux interventions entre le 10 mars et le 10 avril. Pour repérer le bon moment de traiter en juillet, il faut utiliser des pièges à phéromones : quand le piège n’attrape pas de papillons il n’y a pas de risque de ponte dans les buis autour du piège. Si le piège attrape des papillons, il faut alors traiter contre les chenilles dans les 10 jours qui suivent le dernier papillon piégé. Idéalement, on place les pièges vers le 20 mai. Les premiers papillons sont attendus entre le 25 mai et le 1er juin, les derniers entre les 20 et 30 juin. Mais cela est variable en fonction de la météo et des endroits » précise Olivier Guerret, vice-président de M2i Biocontrol.

 

La mairie

Composition du Conseil Municipal

  • Maire : LOUBIERES Catherine
  • 1° Adjoint: Rémy LACARRIERE
  • Chérif YOUS
  • Robert CAMPANA
  • Dorothéé RENOU
  • Monique MILHAU
  • Pascal BRACHET
  • Claude SAINT - MARTIN
  • Josiane COULON
  • Patrick LUGAN

Délégation des conseillers

Communauté de communes du Causse de Labastide Murat

  • Titulaire : Loubières Catherine
  • Suppléant : Lacarrière Rémy - Milhau Monique

Syndicat de la Bouriane

  • Titulaire : Loubières Catherine - Yous Chérif

Fédération Départementale d'Énergies du Lot

  • Titulaires : Yous Chérif - Lugan Patrick
  • Suppléants : Campana Robert - Coulon Josiane

Syndicat Intercommunal AGEDI

  • Titulaire : Loubières Catherine

Syndicat des berges du Céou

  • Titulaires : Brachet Pascal - Campana Robert
  • Suppléants : Lugan Patrick

Syndicat AEP de Lamothe Cassel

  • Titulaires : Yous Chérif - Loubières Catherine
  • Suppléants : Saint Martin Claude - Milhau Monique

Commission "appel d'offres"

  • Présidente : Loubières Catherine
  • Titulaires : Lacarrière Rémy - Campana Robert - Milhau Monique
  • Suppléants : Renou Dorothéé - Brachet Pascal - Lugan Patrick

Syndicat mixte d’Aménagement et de Gestion du Parc Naturel régional des Causses du Quercy

  • Titulaire : Loubières Catherine
  • Suppléant : Yous Chérif

Voirie communautaire

  • Titulaire : Saint Martin Claude
  • Suppléant : Lacarrière Rémy

SYDED

  • Titulaire : Loubières Catherine
  • Suppléant : Brachet Pascal

Le village

Frayssinet, situé entre Pays Bourian et Causses du Quercy compte 320 habitants. La superficie de la commune est de 1683 ha ; son  altitude minimale est de 221 m et la maximale atteint 413 m. Le ruisseau, le Tirelire, (affluent du Céou) la traverse.

Situé dans le Parc Naturel régional des Causses du Quercy Frayssinet est membre de la Communauté de Communes du Causse de Labastide-Murat.

Les habitants de Frayssinet sont appelés les Frayssinois et les Frayssinoises.

Historique et patrimoine 

Un village se raconte...

L'origine du nom Frayssinet  vient du mot latin  fraxinus (fraxi au pluriel) : bois de frêne.  Chez les grecs,      le frêne symbolisait  solidité et puissance.

On ne peut dater la naissance du village de Frayssinet, mais on sait qu’il  est très ancien. On en retrouve des traces dès 1211.

La commune appartenait à un seigneur, Bertrand de Vassal, de la Seigneurie de Gourdon. On dit que son château se trouvait à côté de l’église mais il n’existe plus d’indice de son existence. Le village a connu la guerre de Cent Ans. Les Anglais s’en rendirent maîtres en 1350.

Le village  fut rattaché au canton de Saint Germain qui dépend du district de Gourdon lors de la création du département du Lot en 1790.  Le 22 juillet de la même année, Joachim Murat, 19 ans, futur Roi de Naples, Maréchal d'Empire est présent à Pont de Rhodes le 22 juillet 1790 pour fêter cet événement. Frayssinet y  reçoit le drapeau fédératif que la garde nationale de Paris vient de donner à la fédération du Lot. 

Découvrez le charme du patrimoine  de Frayssinet

L'église «Saint Pierre Es-liens», dont la partie la plus ancienne date du 13 è siècle, abrite un retable en noyer de style baroque créé au XVIIe ou au XVIIIe siècle, classé par les Beaux Arts, ainsi qu’une  piéta polychrome également classée. La partie centrale est dotée d’une toile représentant la Crucifixion peinte par Clara de Vallon  en 1866.

Le clocher-tour carré, aux allures de forteresse domine le village. Il est surmonté d‘une croix et d’une girouette. 

Le chemin de croix serpente dans une forêt de sapins et de buis située sur une colline  où le calvaire domine un panorama magnifique. On sait qu’en 1912 il existait des croix en bois vétustes et qui ont été remplacées par des croix en béton après 1923. Il a été béni au cours de l’année 1945.

Le monument aux morts a été inauguré le 9 septembre 1921.

Le cimetière est un musée à ciel ouvert dédié à la mémoire familiale. La première sépulture  a eu lieu en janvier 1914. Le cimetière de l’église a été désaffecté en 1910.

La gendarmerie, très  belle  bâtisse, fût  fermée en 1911 par le Sénateur de Saint Germain.

L’école a été construite en 1912.  Avant cette date,  l’école réservée aux filles était au Couvent des religieuses de Vaylats situé au Pech, car il ferma en 1901,  et celle des garçons dans la salle des mariages actuelle.

D’autres éléments patrimoniaux remarquables sont à découvrir dans notre commune : Moulins à eau, fontaines, pigeonniers, gariottes, fours à pain communaux, demeures traditionnelles, murets en pierre sèche.

Les amateurs de nature se régaleront sur les sentiers de randonnée ... laissez-vous guider dans les sous-bois, forêts... 

Vie Communale

Artisans, commerces et entreprises

  • Entreprise AD (Plaquiste)
    06 32 64 07 53
  • Garage CAMPANA, station-service, épicerie de dépannage et dépôt de pain 
    05 65 31 00 17
  • Charpentier David
    06 07 63 00 14
  • BELL Richard  (Intendance et gestion de résidence secondaire - conciergerie)
    Tél 05 65 36 76 88
    Portable 06 24 32 00 22
  • Les Cent Buis ( Entretien jardin)
    06 82 37 11 74
  • PRO VERT Elagages
    06 11 81 31 20
  • La Bonne auberge, chambre d’hôtes, située à l’entrée du village
    05 65 22 37 31
  • Restaurant Le Relais sympa situé sur la D 820 à 4 Km du village
    05 65 36 82 96
  • Les Alpagas du Quercy : Un élevage mais aussi une ferme pédagogique
    06 70 71 43 96
  • La Ferme du Gauléjac : Production de Safran du Quercy et d’œufs de Marans
    06 43 94 22 84
  • Bar - Restaurant Le SHALOUNA
    Tél : 05 65 31 49 27 / 06 44 71 09 18


La salle des fêtes

salle polyvalente

La salle des fêtes est  mise à la disposition, sur accord de la municipalité, pour des associations, organismes, familles et particuliers en vue de manifestations ou rencontres organisées dans le respect des lois et règlement en vigueur. 

Vous devez téléphoner ou vous rendre au secrétariat de mairie  pour tous renseignements ou location de la salle. Certaines pièces vous seront demandées (responsabilité civile, caution...).

Tél. Mairie : 05 65 31 06 70

 

Tarif locationAvril à octobreNovembre à Mars
Résidents60 €80 €
Non résidents160 €200 €

 

 

 

Nous contacter

Horaires

  • mardi : 9h - 12h
  • vendredi : 14h - 17h

Coordonnées

Mairie

46310 Frayssinet-le-Gourdonnais

Tél / fax : 05 65 31 06 70

e-Mail : mairie-frayssinet@info46.fr